Kettly Noël, la performance comme espace d’exposition du corps et des sentiments

Par défaut

Samedi 1er juillet, a eu lieu le vernissage de l’exposition « A quoi rêvent les forêts ?  » à la galerie des filles du Calvaire sous le commissariat de Lucie Touya. L’exposition collective rassemblait 7 artistes dont deux artistes performeuses : Olya Kroytor et Kettly Noël. 

Kettly Noël : Performance Panser les forêts à la Galerie des Filles du Calvaire. Copyright photo : Claire Nini

Kettly Noël : Performance Panser les forêts à la Galerie des Filles du Calvaire. Copyright photo : Claire Nini

Née à Haïti,  Kettly Noël d’abord vécu quelques années au Bénin,  avant de s’installer au Mali à Bamako où elle vit depuis plus de 20 ans maintenant. Elle y créé la structure de formation Donko Seko, et dirige le festival Dense Bamako Danse. Cet après-midi-làl’artistedanseuse, chorégraphe, actrice, qui s’amuse à ne jamais être là où on l’attend, réalisé dans la galerie parisienne une performance inédite. Rencontre avec une artiste iconoclaste.

la suite…

Carte Blanche à Alain Mabanckou à la Fondation Louis Vuitton

Alain Mabanckou, animant le débat à l’auditorium de la FLV en compagnie de Kidi Bebey (la fille de Francis Bebey) Crédit photo : Claire Nini
Par défaut

En résonance à l’exposition Art/Afrique, le nouvel atelier imaginé par la commissaire d’exposition et directrice artistique Suzanne Pagé, la Fondation Louis Vuitton a donné carte blanche à Alain Mabanckou.

Ambianceur des esprits il a concocté un programme exceptionnel les 24 et 25 juin intitulé « Penser, dire, raconter et jouer l’Afrique » mettant à l’honneur la poésie et la littérature francophone.

Pendant le temps d’un weekend, les visiteurs de la Fondation Louis Vuitton ont été gâtés. Ils ont eu la chance de rencontrer des personnalités artistiques de renom comme le journaliste Soro Solo, animateur de l’émission L’Afrique en Solo sur RFI, Daniel Laferrière, premier auteur haïtien à siéger à l’Académie française, ami de longue date d’Alain Mabanckou ou encore le slameur Marc Alexandre Oho Bambe plus connu sous le nom de Capitaine Alexandre.

Ce billet propose une promenade à travers la programmation de la journée du samedi 24 juin à laquelle j’ai assisté avec grand plaisir, après avoir gagné une invitation suite à un jeu concours organisé par la radio France Culture.

la suite…

Enfin après tant d’années, nous sommes nous aussi dans des musées

Par défaut

Enfin après tant d’années, nous sommes nous aussi dans des musées .. peut-on lire dans un message inscrit dans le tableau du peintre congolais Chéri Samba présenté dans l’exposition « Les initiés » rassemblant un choix d’œuvres de la collection Jean Pigozzi, actuellement à la Fondation Louis Vuitton à Paris jusqu’au 28 août 2017.

Chéri Samba - Enfin après tant d'années, détail du tableau

Chéri Samba – Enfin après tant d’années, détail du tableau

Enfin … est le mot approprié. Paris se réveille tardivement et pour combler toutes ces années où l’art contemporain africain n’a guère été visible dans la capitale française, s’engouffre dans une frénésie artistique africaine à en donner le tournis.

L’Afrique et ses artistes sont partout à Paris en ce moment : l’Afrique a été l’invitée d’honneur de Paris Art Fair cette année, l’exposition « Afriques Capitales » à la Villette, l’exposition « le jour qui vient » à la Galerie des Galeries Lafayette … et pas une mais deux expositions à la Fondation Louis Vuitton qui n’a pas pu échapper à cet engouement africain soudain …

la suite…

Le musée Dapper rend hommage au géant Ousmane Sow

Par défaut

Né à Dakar au Sénégal en 1935, le sculpteur de génie Ousmane Sow a tiré sa dernière révérence le 1er décembre 2016 à l’âge de 81 ans.

Ousmane Sow et le Guerrier debout (série « Masaï ») (détail) © Béatrice Soulé / Roger Viollet / ADAGP

Ousmane Sow et le Guerrier debout (série « Masaï ») (détail) © Béatrice Soulé / Roger Viollet / ADAGP

Samedi 29 avril 2017, le Musée Dapper situé dans le 16 ème arrondissement parisien, premier musée à lui avoir consacré une exposition, lui a rendu un hommage ému avec la projection de deux films documentaires signés Béatrice Soulé, le grand amour de sa vie.

Ce fût un hommage international, puisque les projections de ces mêmes films ont eu lieu simultanément dans le théâtre de verdure de l’Institut français de Dakar au Sénégal en présence de la réalisatrice Béatrice Soulé, qui inaugurait également l’exposition « Il faut tenir compte de la stature du sculpteur » au Centre socioculturel Joseph Babacar Ndiaye à Gorée.

la suite…

Afriques Capitales : une exposition signée Simon Njami

Par défaut
Fronton de l’exposition « Afriques Capitales » de Simon Njami à la Villette

Fronton de l’exposition « Afriques Capitales » de Simon Njami à la Villette

On ne présente plus Simon Njami !

Né en 1962 au Cameroun cet homme de lettres et de culture est tour à tour écrivain, essayiste, critique d’art et commissaire d’expositions.

En matière d’art contemporain africain son curriculum vitae est un parcours sans faute : Directeur artistique des Rencontres de la photographie de Bamako de 2001 à 2007, co-commissaire du premier pavillon africain de la 52 ème édition de la  Biennale de Venise en 2007, directeur des Triennales de Luanda et de Douala en 2010, Directeur artistique de la 12 ème édition de Dak’art, Biennale d’art contemporain à Dakar en 2016 …

Basé à Paris où il a fondé la Revue Noire dans les années 1990 avec son acolyte de toujours Jean-Loup Pivin, Simon Njami travaille essentiellement à l’international et sur le continent africain car la capitale française peine à se mettre à l’heure de l’art contemporain africain.

la suite…